Skip to main content
Logo coloré "Ecopedia" en vert et bleu.

Outil de simulation en ligne pour découvrir les aides et primes disponibles pour votre projet.

Eco-PTZ

  • Article rédigé par Kevin Owen
  • 13/12/2023
  • - 6 minutes de lecture
banque postale financement travaux

Jusqu'à 1500€ d'économies par an avec l'énergie solaire

Comment obtenir un éco-prêt à taux zéro ?

Le financement de vos travaux de rénovation sans intérêts devient possible grâce à l’éco-prêt à taux zéro d’Ecopédia. Que vous soyez propriétaire bailleur ou occupant d’un bien construit il y a plus de 2 ans, vous pouvez obtenir jusqu’à 50 000€ selon la nature des travaux entrepris. Qui peut prétendre à l’éco-PTZ en 2023 ? Quel formulaire éco-PTZ devez-vous remplir ? Quels travaux sont éligibles ? Quelle banque contacter ? Ecopédia répond à toutes vos questions.

Quelles sont les démarches pour obtenir un éco-prêt à taux zéro en 2023 ?

L’obtention d’un éco-PTZ en 2023 se déroule en 10 étapes :

  1. Identifiez les travaux de rénovation énergétique que vous souhaitez entreprendre (isolation, remplacement de chauffage, changement de fenêtres, etc.) en vous basant sur un audit énergétique ou les résultats d’un diagnostic de performance énergétique.
  2. Vérifiez votre éligibilité en tant que propriétaire occupant ou bailleur d’un bien de plus de 2 ans. Vos ressources n’affectent pas votre éligibilité à l’éco-prêt à taux zéro.
  3. Choisissez une entreprise certifiée Reconnue Garante de l’Environnement (RGE) pour réaliser votre rénovation énergétique. Vous pourrez ainsi cumuler l’éco-PTZ avec d’autres aides financières pour vos travaux.
  4. Trouvez une banque proposant ce dispositif d’aide et contactez-la pour déposer un dossier de demande d’éco-PTZ.
  5. Complétez le dossier d’obtention de l’éco-PTZ avec l’aide de votre conseiller financier et de votre entreprise RGE. Deux formulaires éco-PTZ sont à remplir : l’éco-PTZ individuel avec le formulaire emprunteur et l’éco-PTZ individuel avec le formulaire entreprise pour la réalisation d’un ou plusieurs travaux.
  6. Après l’examen de votre dossier, vous recevez le montant demandé en un versement pour payer la facture de vos travaux de rénovation.
  7. Vérifiez votre éligibilité à d’autres aides financières pour alléger davantage la facture de vos travaux.
  8. Faites réaliser les travaux.
  9. Remboursez le prêt sans intérêts selon les conditions définies avec votre banque sur un délai maximal de 20 ans.
  10. Complétez votre dossier auprès de votre banque dans les 3 ans suivant la réalisation des travaux pour prouver leur exécution.

🗓️ Vous souhaitez étaler des travaux de rénovation globale sur plusieurs années ? Jusqu’au 31 décembre 2023, vous pouvez demander un éco-PTZ complémentaire si vous avez déjà bénéficié d’un éco-PTZ d’un montant inférieur à 30 000€. Le cumul des deux prêts sans intérêts ne doit pas dépasser 30 000€.

Qui peut prétendre à l’éco-PTZ en 2023 ?

L’éco-prêt à taux zéro est accessible sans condition de revenu, mais nécessite de répondre à plusieurs critères pour en bénéficier :

  • Être propriétaire occupant ou bailleur d’un logement construit en métropole ou outremer achevé depuis plus de deux ans au moment de la date de début des travaux.
  • Les travaux doivent concerner une résidence principale, que vous soyez propriétaire occupant, locataire ou bailleur.
  • Les travaux doivent être réalisés par un artisan certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement).

🏢 Et l’éco-PTZ en copropriété ? L’éco-PTZ permet de financer certains travaux de rénovation énergétique entrepris dans un immeuble en copropriété. Dans ce cas, vous devez être propriétaire occupant ou bailleur pour financer votre quote-part des travaux d’intérêt collectif réalisés dans les parties privatives ou communes.

Quels sont les travaux éligibles à l’éco-PTZ ?

La plupart des travaux de rénovation énergétique sont éligibles à l’éco-prêt à taux zéro. Voici une liste détaillée :

  • Travaux d’isolation thermique de la toiture, des murs extérieurs, des portes et fenêtres donnant sur l’extérieur, du plancher bas.
  • Travaux de chauffage à travers l’installation, la régulation ou le remplacement d’un système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire.
  • Installation d’un chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire fonctionnant à partir d’une source d’énergie renouvelable comme les panneaux solaires thermiques, une pompe à chaleur ou une chaudière à bois avec ballon tampon.

⚠️ Quelles sont les conditions à respecter pour obtenir un éco-PTZ pour un remplacement de chauffage, de refroidissement et de production d’eau chaude sanitaire ?

  • Votre consommation annuelle doit être inférieure à 331 kWhEP/m².
  • Les travaux doivent permettre de réaliser un gain énergétique annuel d’au moins 35% par rapport à votre consommation avant les travaux.

Quel est le montant maximal de l’éco-PTZ en 2023 ?

En fonction de la nature des travaux, l’éco-prêt à taux zéro peut atteindre 50 000€ pour un remboursement sur une durée maximale de 20 ans.

Les différents plafonds de l’éco-PTZ sont les suivants :

  • 50 000€ pour des travaux apportant un gain énergétique minimal de 35% et permettant au logement de sortir du statut de passoire énergétique.
  • 30 000 € pour la réalisation de trois travaux ou plus.
  • 25 000 € pour la réalisation de deux travaux.
  • 15 000 € pour la réalisation d’un poste de travaux.
  • 10 000€ pour la réhabilitation d’un système d’assainissement non collectif.
  • 7 000€ dans le cas d’un remplacement de fenêtres.

📈 L’éco-prêt à taux zéro est cumulable avec d’autres aides financières ! Pour des travaux encore plus abordables, vous pouvez cumuler l’éco-prêt à taux zéro avec :

  • Les aides de l’Anah comme MaPrimeRénov’ et MaPrimeRénov’ Sérénité pour une rénovation globale.
  • Les primes énergie, comme la Prime Ecopédia dans le cadre du dispositif des CEE.
  • Les aides locales et régionales. Renseignez-vous auprès de votre administration territoriale pour connaître les programmes en cours dans votre région.
  • Le prêt à taux zéro pour l’accession à la propriété.

Pourquoi l’éco-PTZ est-il plus avantageux qu’un prêt classique ?

Les travaux de rénovation énergétique d’un logement sont souvent coûteux, poussant les ménages à contracter un prêt bancaire. Dans un prêt classique, des intérêts s’ajoutent au montant emprunté, augmentant ainsi le coût total. En 2023, emprunter 30 000€ remboursables sur 60 mois avec un prêt classique nécessitera d’ajouter un taux d’emprunt moyen de 4%, soit des mensualités de 552€ au lieu de 500€ avec un éco-PTZ !

Comme son nom l’indique, l’éco-prêt à taux zéro offre des avantages significatifs : les intérêts sont nuls, pris en charge par l’État, et aucun frais de dossier n’est exigé. De plus, l’éco-PTZ ne dépend d’aucune condition de ressources, encourageant ainsi un plus grand nombre de foyers français à participer à la transition énergétique, à réduire les consommations d’énergie et à réaliser des économies.

Quelles banques proposent l’éco-PTZ en 2023 ?

Toutes les banques ne proposent pas l’éco-prêt à taux zéro. Voici la liste des établissements bancaires ayant signé une convention avec l’État leur permettant d’accorder un éco-prêt à taux zéro à leurs clients :

  • Banque BCP
  • Banque Chalus
  • Banque Populaire
  • BNP Paribas
  • Caisse d’Épargne
  • CIC
  • Crédit Agricole
  • Crédit du Nord
  • Crédit Immobilier de France
  • Crédit Mutuel
  • Domofinance
  • La Banque Postale
  • LCL
  • Natixis
  • Société Générale
  • Société Marseillaise de Crédit.
Kevin Owen

Kevin est un rédacteur spécialisé sur les thèmes de la renovation et de l'énergie. Il rejoint l'équipe de rédaction d'Ecopédia en Octobre 2023 afin de simplifier l'accès à l'information sur la transition énergétique.